Suriname 14919 km
-

Je viens de quitter le Guyana; une autre guyane se profile sous mes roues le Suriname. Ancienne colonie hollandaise le pays est indépendant depuis 1975. Il aura sans cesse passé entre les mains des anglais et hollandais durant plusieurs siècles et aujourd’hui les traces de ce passé encore récent sont présentes partout dans le pays.

Sur un ferry je traverse le large fleuve Correntyme qui délimite la frontière entre le Guyana et le Suriname.

Paramaribo, la capitale du pays, 256 kilomètres que je vais parcourrir en  moins de deux jours; ce sont ces fameux “Eating day” comme je les nomme (des journées à dévorer du kilomètre) Pourquoi si rapide?? tout simplement car je suis en retard et je n’ai aucun intérêt à m’éterniser…

sur ces longues lignes droites dont le vent défavorable essaie sans cesse de me repousser vers le Guyana.
Il n’y a pas eu d’inondation, ici le tracteur nettoie simplement la rizière.

Toute la province du Nickerie produit le riz pour le pays

Le Suriname est si plat que la moindre inclinaison est signalée!!!!

Des longues étapes sous un tel climat forcément cela laisse des traces sur l’organisme. Mais sur le bord de la route on trouve…..

un peu de fraicheur!!! je ne parle pas de la fameuse bière Parbo mais de l’ombre du bar. 
Oh les bonnes mangues!!!. Du pur concentré de vitamines; mon corps en réclame de plus en plus car depuis quelques temps mon alimentation n’est pas terrible et je commence à être carencé en oligo éléments et minéraux.

A présent, chaque fleuve ou rivière du Suriname a un pont, la plupart du temps construit et financé par les chinois!!! Tiens les chinois et pourquoi les chinois?? selon le montant des travaux effectués ils peuvent envoyer plusieurs centaines de familles s’intallées ici. Une colonisation silencieuse du pays, une porte d’entrée pour coloniser le continent Sud Américain.  
Je vis avec le soleil, ma journée commence avec son lever….

et s’achève avec son coucher 

Entre les deux une longue et belle journée à traverser de jolis petits villages à l’architecture très atypique.

Lors de la traversée de ces villages j’ai vraiment la sensation d’être en Hollande.
Etrange de trouver ces panneaux en Amérique du Sud!!!!!
Un petit creux sur la route, je m’arrête dans un petit resto indien pour savourer un roti.

et je ferai deux belles rencontres. Mes voyages autour du monde ce n’est pas que voir les plus beaux paysages c’est aussi rencontrer les peuples qui y vivent.

Les dollar  du Suriname.

Pas très esthétique, peu importe le plus important c’est l’efficacité.

Le marché aux couleurs de Paramaribo.

dont la particularité est la vente en portion déja établies.

La partie ancienne de la ville ressemble à des quartiers d’une ville hollandaise.

Le fort Zeelandia premier lieu d’implantation de la colonie hollandaise au Suriname.

L’ensemble des bâtiments a été préservé
Un pont impressionnant enjambe ….

le fleuve Suriname vue unique sur la ville.

Dernière ligne droite vers Albina,

où m’attend une pirogue pour traverser le fleuve Maroni.
De l’autre côté du fleuve : Saint Laurent du Maroni, j’éprouve une sensation bizarre dans quelques minutes je vais poser mes roues en France.

Cela fait huit mois que j’ai quitté Haiti après avoir parcouru dix pays, la fin de ce troisième voyage est proche. Il me reste un onzième pays à traverser mais est ce que je peux parler de pays en parlant de la Guyane Française; je me pose la question de savoir si je vais me sentir à l’étranger ou en France.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
Pas d'événements à venir
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+