Pérou 9748 km (6 éme partie)
-

Je viens de quitter le parcours du Great Divide, un parcours sauvage qui m’aura emmené au milieu des régions péruviennes reculées. A présent je vais suivre la route qu’empreintent les cyclo-voyageurs pour se rendre à Cusco

Construction d’adobe, une maison 100% écologique, de la terre, de l’eau et de la paille….
le tout est compressé manuellement.

Etrange formation, l’eau calcaire et ses depôts donnent cette forme à la roche.

Une longue descente dans le canyon vers Lircay,
vers la chaleur qui m’attend et je n’en suis pas mécontent.
Je reprends de la hauteur et regrimpe de nouveau vers les paysages de l’altiplano,

où je traverse quelques petits villages isolés à plus de 4 000 mètres.

Trouvaille au bord de la route… malheureusement je n’ai pas trouvé ma pointure!!!

J’avais choisi cet endroit de campement pour assister au coucher et au…

lever du soleil sur l’altiplano, non seulement pour la beauté de spectacle unique mais aussi  pour profiter au maximun des ces rayons le soir et le matin pour me réchauffer.

Descente vers Ayacucho

 où je profite pour faire le plein de carburant !!!!

Je suis redescendu très bas à 2600 mètres où le climat  y est beaucoup plus chaud et sec et où la végétation est grillée par le manque d’eau.

Les paysages ressemblent étrangement à ceux de la Provence,
ce n’est pas un champ de lavande mais une plante cérèalière.

Sur le bord de la route on m’offre ces délicieux grains de maîs grillés avec du fromage.

Ce soir au menu jardinière de légumes. Oh je sens que je vais me régaler.!!!!

Je traverse le village de Ranracancha.
Les élections municipales approchent, les peintres ont du travail!!!!
personnellement je préfère une oeuvre plus neutre comme celle-là.
Pause kilomètrique sur la route S3 qui mène vers Cusco.

e
Après quelques journées passées sur l’asphalte, c’est avec plaisir que je retrouve les pistes et le charme qu’elles offrent aux paysages.

Ce soir je campe au sommet de la montagne avec vue pananoramique sur la vallée; un plaisir simple. Tout cela est normal pour moi jusqu’à l’instant ou je vais prendre une photo, ma tête me tourne???? non non!!!! je suis en train de me faire secouer par un tremblement de terre!!!!
Je n’ai pas de dégâts à déplorer, mes arceaux de tente auront juste un peu tremblés contrairement à une quinzaine de maisons qui n’auront pas résistées au séisme de magnitude 6!!!!

Après la traversée de la ville d’Andahuaylas, je retrouve le calme et le charme de la campagne andine.

La laguna Pacucha.

Site archéologique de Sondor construit par les civilisations Chankas puis Incas.

Le soleil descend doucement sur l’horizon,

pour donner différents effets de lumière.

J’arrive à cette intersection, il y a 5 possibilités, euh !!!!où vais je????
Une chance, une moto s’arrêtera pour indiquer la piste à suivre.

Cactus en fleur.

Le temps qui a effacé les kilomètres, heureusement mes jambes les avalent un peu plus rapidement…

mais j’empreinte un raccourci dans la montagne, une partie du Capac Nan ou chemin inca pour gagner du temps et des kilomètres.

Site archéologique de Curamba,
plus je descends vers le Sud et Cusco, la capitale, de l’empire Inca, plus les sites historiques sont nombreux.

Un asphalte tout neuf!!! sensation bizarre après avoir été chahuté par les pistes.

Le peintre s’est fait plaisir ici!!!

Triste réalité!!! on trouve au Pérou des sites naturels exceptionnels mais malheureusement par ailleurs les pollutions humaines sont multiples et les défigurent.

La ville d’Abancay que je n’ai fait que traverser,

j’ai de très bonnes raisons pour me rendre au plus vite à Cusco : PLAN.

Je voyage sous une bonne étoile.

La route vers Cusco est encore longue avec deux ascensions de plus de 50 kilomètres.

Lors de ma descente vers Curahuasi,  un bruit sourd, paaaf !!!!!crevaison de la roue arrière…
je devrais dire explosion du pneu!!!!!

 Mieux que les sodas chimiques, les jus de fruits naturels que l’on trouve dans les marchés.

Une plongée dans la vallée et la rivière,
que je vais franchir par le pont suspendu.

La route s’élève de nouveau vers Limatambo et ses ruines

dont l’assemblage des pierres est si parfait, que cela en est impressionant.

Petite pause à l’ombre….

et dégustation du miel crêmeux réputé dans la région hummm!!!!

Après avoir passé une nuit près du péage Willer, je descends vers la vallée d’Ancahuasi où PLAN m’attend,

apparemment il n’y a pas que PLAN qui m’attend, car surprise je ne savais pas que j’étais candidat au poste de maire!!!!

Après trois semaines passées à traverser le pays par les hauts sommets andins, j’arrive à Ancahuasi où toute l’équipe de PLAN Cusco m’attend.
Une aventure se termine et une autre commence. Cette aventure humaine sera à vivre prochainement….



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
Pas d'événements à venir
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+