Sur les traces de Fritz Foster en Guinée 2
-

La première partie de mon marathon guinéen s’est déroulée à merveille et m’a laissé entrevoir une suite toute aussi positive, c’est à dire riche en rencontres et actions auprès des communautés.
A présent,  étant au coeur de la Guinée forestière, mon rythme est calqué uniquement sur les étapes de liaison et  les visites des programmes sur le terrain. La saison des pluies débute et cela risque de compliquer un peu les choses mais cela n’atteint pas mes motivation et détermination à poursuivre,  alors … en selle !!!

En route vers Kissidougou… la forêt devient un peu plus dense !!!

Station essence guinéenne !  du carburant il va m’en falloir pour poursuivre le tour de la Guinée Forestière.

Il fallait bien que ça arrive ! la saison des pluies débute tout doucement, il va me falloir slalomer entre la boue et les flaques !!!

Aliment de base des populations en Afrique de l’Ouest : le riz.

Après séchage, les femmes conduisent le riz à la décortiqueuse-trieuse.

Le paiement se fait en rétribuant un peu de riz au machiniste.

La saison des mangues bat son plein ;  elles abondent sur le bord de la route. Savoureuses et goûteuses,  je me régale.

Certains remplissent bien les coffres,  n’est ce pas cher Boss !!!

Un géant m’accueille dans ce petit village. Grandeur et magnificence !

Je suis impressionné par sa taille…

Taille XXL !!!
Je me sens vraiment minuscule.

Je traverse quelques petits villages …

Cherchez l’erreur ! Toutes les sous-préfectures sont équipées de luminaires solaires, coûtant des fortunes ; ils éclairent la route pour les trois voitures qui vont passer durant la nuit alors  que l’école, le poste de santé, la mairie n’ont pas accès à l’électricité !!!
Si l’on appelle cela du développement  alors je n’ai pas la même définition que celle du gouvernement !!!

Partout où je passe les populations m’attendent car ils ont entendu parler de moi à la radio, si je veux passer incognito c’est impossible !!!

 

Retour de la chasse !!!
Tu en veux un ???
Euh !!! j’ai des sardines dans ma sacoche, ça ira merci !!!

Me voici à l’arrivée de la septième étape : Kissidougou.

 Accueil chaleureux et en grande pompe de la part des autorités locales.

J’y retrouve l’équipe que dirige Cécile.

Tous unis pour une même cause : les enfants !!! je donne une conférence de motivation et de valorisation du terrain pour les équipes de terrain.

En route vers les communautés …

Pour les communautés éloignées,  nous allons en 4X4, vue l’état des pistes c’est mieux !!!

La piste forestière est encore praticable pour se rendre au village isolé mais … pour combien de temps encore ? l’hivernage approche et le village sera coupé de son accès à la ville.

 PLAN INTERNATIONAL,  avec le soutien d’une ONG locale,  se bat pour éradiquer cette pratique barbare d’un autre temps.
La Guinée est le deuxième pays dans le monde pour cela juste derrière la Somalie.
Le taux d’excision est de 95 % !!!

Nous assistons à une cérémonie pour le rituel de l’excision. La différence,  par rapport à il y a deux ans,  on ne coupe plus et on  ne mutile plus l’appareil génitale de la fille !!! Nous avons réussi à faire comprendre à la communauté d’abandonner cette pratique car la lame de rasoir, le couteau ou autres outils tranchants génèrent d’énormes complications chez la fille et chez la femme : décès, infections, stérilité …
A présent les filles et femmes de la communauté sont fières de dire :
MOI,  A L’EXCISION JE DIS NON !!!
C’est une belle victoire qui en appelle d’autres et cela prouve qu’il est possible de changer les mentalités !!!

Les communautés sont tellement importantes qu’il est impossible d’offrir les kits scolaires alors nous optons pour les équipements de sport et au moins toute l’école pourra en profiter.

Grâce à Mari Mar  et des élèves du collège Salesianos Atocha de Madrid…

…qui ont récolté des fonds,  nous avons pu offrir 66 équipements de foot pour former 6 équipes : 3 masculines et 3 féminines.

Merci à vous !!!!

Le meilleur endroit pour passer la nuit : une salle de classe !!!

Cela me donne l’opportunité d’étudier les effectifs; les chiffres ne me plaisent pas !!!
19 garçons et 6 filles !!!

De mieux en mieux !!!
12 garçons pour 1 fille !!!

  

Besoin de calories… avocat, poulet,  haricots !!!

De loin,  je pensais que c’était un colis qui contenait des machettes mais m’approchant de la boite,  je m’aperçois que c’est du glyphosate made IN CHINA !!! j’y crois pas !  même ici il utilise cette m….. ( excusez-moi mais ça me rend fou) un litre vaut 3,50 € !!!

Y a t’il des ananas bio ? j’en doute !!! vous vous tirez une balle dans le pied ! produisez organique et vous pourrez exporter !!!

Je laisse Kissidougou derrière moi. Prochaine destination :  Nzérékoré  distant de 300 kms mais je choisis un petit détour de 130 kms car je veux aller vers des communautés éloignées de la Guinée.

Bien sûr tout se passe sur des pistes qui vont se détériorer au fur et à mesure que j’avance …

… mais j’aime aller à la rencontre des communautés ….

…et l’accueil y sera toujours hyper chaleureux.

De véritables haies d’honneur me sont offertes alors que je suis en  dehors de la visite en Guinée.

Ce qui me renforce dans mes motivations c’est lorsque les communautés me disent MERCI !!!
Grâce à PLAN nous avons une école, un centre de soin, nous luttons contre l’excision …
Merci à PLAN INTERNATIONAL nous sommes fiers de vous avoir comme partenaire et nous continuerons toujours à travailler et vous soutenir.

Si je veux, je peux être logé tous les soirs, avoir un repas,  etc… mais j’aime tant cette vie dans la tranquillité de la brousse !

 

 

Oh là… je vais souffrir !!!
Sept kilomètres d’ascension dont trois bornes à plus de 10 % de moyenne !!!
ça va faire mal !!!

…surtout que la pluie me rattrape et la piste devient glissante. A 15% je descends et je pousse.

A l’abri dans la cabine du camion,  je laisse passer le gros orage ;  il est bloqué là depuis …. 2 jours !!  impossible de grimper la pente  trop raide et boueuse !
« Tu n’as pas l’impression d’être en surcharge ?? »
« Bah !  nous avons chargé 30 Tonnes de sel au Sénégal. »
HUmmm !  là où tu ne peux en mettre que 15 Tonnes !!!! Made in Africa… on charge jusqu’à ce que les lames de ressort se retournent !!!

Nature brute et sauvage.

Je rejoins  Banankoro,  jadis une ville très florissante et riche grâce à l’exploitation du diamant !!! mais comme toujours la pompe A FRIC.
On pille les ressources de l’Afrique et que reste t’il quand on a tout pompé : RIEN !!!! ce sont toujours les populations qui en paient le prix et ne profitent jamais du développement. Banankoro est à présent une ville sinistrée !!!!

  

Encore quelques efforts sur la piste boueuse qui me mène au sommet de Lamgbarma

   

Passage de rivière pour rejoindre Kérouané !!!

Pas de moteur mais une paire de bras !!!

Rencontre avec l’équipe de PLAN de Kankan en pleine distribution des moustiquaires.
Une campagne ambitieuse qui doit couvrir la plus grande partie du pays pour lutter contre la malaria.
Une maladie qui tue des milliers de personnes par an en Guinée.

La zone forestière …. !!! Je peux épiloguer longtemps sur la déforestation intensive.

Sur la route qui me mène à Nzérékoré,  je ne vais pédaler que 4 ou 5 kilomètres au coeur d’une vraie forêt dense !!!
TRISTE REALITE des actions de l’homme qui ne prend pas en compte l’environnement dans lequel il vit.
Heureusement que j’ai autre chose qui me motive et qui m’attend dans cette ville où je vais rencontrer la huitième équipe de PLAN GUINEE.

A suivre ….

 



7 commentaires

  • Leno cecile says:

    Beaucoup de merveilles. .mais beaucoup de defis à relever sur le plan du développement de notre pays. ..et cela passe par la scolarisation de nos enfants..merci d’être là

  • BAH Mamadou says:

    Bonsoir cher Laurent,

    Merci pour tout ce que tu es entrain de faire pour les enfants, les communautés et bien sur les donateurs aussi.
    Tu participes à vulgariser les réalités de nos pays.

    Je te souhaite une très bonne continuation.

  • Fredthib says:

    Bonjour Laurent,
    Comme toujours très beau reportage.
    Je suis content de voir que tu vas bien,
    Merci de partager tes aventures.
    À bientôt.
    Fréd

  • Bonjour Laurent,
    Je suis Jean Marie et nous nous sommes rencontrés le 17 septembre 2018 sur le bateau au retour de Belle île et une deuxième fois le lendemain sur la route.
    Je n’avais pas encore pris le temps de regarder ton site et je le découvre aujourd’hui avec cette belle page sur la Guinée. Je vais regarder les autres dans la foulée.
    Toutes mes félicitations pour ce parcours et pour ton investissement auprès des communautés locales.
    Bonne continuation.
    Jean Marie

    • Bonjour Jean Marie,
      Merci
      Oui bien sûr je me rappelle de notre rencontre sur le bateau et celle de tes amis nous nous étions séparés après Muzillac
      C’était sympa
      depuis j’ai fait un bon bout de route et je suis arrivé au Libéria je poursuis jusqu’au Bénin
      Et toi des projets??
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
18.07.2019
Côte d'Ivoire
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+