Sierra Leone, là où la pluie rugit.
-

Je laisse la Guinée derrière moi en direction de la Sierra Leone  emmenant avec moi tous ces bons souvenirs.  Deux coups de tampons et voila le 38 ème pays au compteur. Je pars donc à la découverte de ce nouveau pays mais avec de nouveaux objectifs à réaliser pour PLAN  car le passé récent de la Sierra Leone est encore très douloureux avec sa guerre civile et le virus èbola. C’est un pays meurtri que je m’attends à découvrir.

En selle …

Après avoir gravi une première montée, je m’attendais à trouver un plateau mais une surprise de taille m’attend… une très longue série de montagnes russes avec des pentes super raides où je dois descendre du vélo et pousser !

Bien sûr tout cela se passe à travers la jungle et son atmosphère très humide.

Je traverse beaucoup de petits villages dans cette région reculée et limitrophe avec la Guinée.

j’y découvre les conditions de vie précaire des habitants…

…d’innombrables pompes qui ne fonctionnent plus !

je découvre la réalité alarmante de beaucoup d’écoles. Bien que la scolarité soit gratuite,  les bâtiments ne suivent pas,  surtout dans les régions très éloignées. Nous avons une école à deux classes de 100 enfants !….

qui vont étudier dans des conditions plus que spartiates.

Plus j’avance,  plus les conditions se détériorent …

J’alterne les bourbiers …

avec les parties très rocailleuses ….

où je dois pousser, avec beaucoup d’énergie,  le vélo et ses 70 Kgs !!! durant 5 jours,  c’est un véritable combat que je vais mener pour avancer ; tous les jours ce sera 9 h d’efforts.

…je ne suis pas le seul à souffrir de ces conditions extrêmes !

Qui a dit que les dinosaures  étaient disparus !!!

Les rizières se remplissent tout doucement, il faudra encore 3 mois avant d’effectuer la récolte. Le riz est l’aliment de base de l’Afrique mais la majeure partie est importée d’Asie.

Au final,  cela termine toujours dans mon estomac : Riz et feuilles soit de manioc, patate douce ou kassava !!!

Je me sens tout petit face à ce géant !!!

Malgré toutes les difficultés rencontrées sur la route je retrouve l’équipe de Kabala et directement nous allons sur le terrain pour  visiter les écoles …

…et les communautés. L’accueil est toujours aussi incroyable et chaleureux !!!

Au sein des communautés, nous sensibilisons ses membres sur l’importance primordiale de l’éducation par l’envoi des garçons et des filles à l’école et en les  y maintenant le plus longtemps possible.
L’éducation est le meilleur investissement pour le futur !!!

Made in China !  construction d’une ligne ferroviaire pour exploiter le gisement de fer !!!
Qui a le plus grand bénéfice de cette réalisation ??
personnellement je ne pense pas que ce soit la Sierra Leone !!!

Le climat de la Sierra Leone est dur…. humide et chaud !!! même au repos la sueur coule !!! je dépense beaucoup d’énergie.

Passage à la station essence

Je rejoins le bureau de Port Loko ou je retrouve l’équipe .

 

Je réalise une conférence de motivation pour le staff en diffusant un film sur la traversée américaine et africaine.

Mais ce que je préfère c’est aller sur le terrain au contact des enfants et des communautés pour y découvrir parfois des réalités dures à voir …

NO COMMENT !!!

Une salle de classe où s’entassent 40 gamins !!!

Qui voudrait étudier dans des conditions aussi pitoyables et révoltantes ???

Je préfère les voir avec le sourire …

…et des éclats de rêves dans les yeux…

 

Ce que nous cherchons c’est une bonne qualité d’éducation dans un environnement sain mais malheureusement, bien que la scolarité soit gratuite, les communautés au fond de la brousse sont souvent les oubliées de l’état .

Repas avec les enfants d’un orphelinat de Port Loko… un beau moment de partage.

L’un des problèmes majeurs de l’Afrique : l’électricité. Cela est l’un des freins les plus importants pour son développement économique, pour les secteurs de la santé et de l’éducation etc …. Dans les villes de provinces tout fonctionne avec des générateurs au fioul !!!

Nous arrivons à la petite ville portuaire de Pétel.

 

En compagnie de mon ami Sulaiman nous nous rendons à Bunce Island …

… mais quelque chose me dit que tu n’es pas trop à l’aise sur l’eau mon frère !

Ancienne forteresse construite par les anglais en 1670, cet îlot fortifié, était utilisé comme port  » d’expédition  » des esclaves vers la Caroline du Sud et la Virginie ce sont des milliers d’esclaves qui transitaient par ce lieu chaque année et cela jusqu’à l’abolition par le parlement anglais de la  » Traite des esclaves  » en 1807.

Classé comme monument national, cet endroit est protégé, je ne peux pas dire sauvegarder et entretenu car la forêt mange les bâtiments et les éventre. C’est un devoir de mémoire de maintenir ces ruines qui symbolisent toute la souffrance d’un peuple.

Il reste quelques sépultures de capitaines anglais qui commandèrent le fort; eux avaient le droit à une place au cimentière, les autres  étaient offerts au fleuve !!!

 

Avec les pluies torrentielles mieux vaut avoir un toit surtout que ma tente n’est plus 100 % étanche.

Ce soir, je suis entre de  » bonnes mains  » : je me repose en paix !!!

Il vaut mieux être au sec car dehors il tombe des cordes !

A Tagrin, me voici au port ; c’est la cohue pour embarquer !!! tout le monde se rue, moi je préfère attendre tranquillement,  de toute façon le ferry partira dans 1 h ….s’il ne coule pas !  car il y a un trou dans la coque !

Je suis gelé… 23° !!!

La traversée se passe bien et je rejoins Freetown la capitale …

…où je suis accueilli par Evariste  le directeur du pays.

…une soixantaine de cyclistes l’ accompagnent et tous ensemble nous allons parcourir la capitale.

Puis je retrouve tout le staff de PLAN

Visite d’un centre pour aveugles ou déficients visuels.

Tout se fait au contact.
Oh ! il a des longs bras, des grosses mains !!!
Oh ces cuisses sont dures !!!
Rencontre : 100% bonheur !!!

Et toute cette visite se termine autour d’une table pour partager un excellent repas.

Echafaudage artisanal !!!

et le maçon artisanal avec ses « chaussures de sécurité « . heureusement qu’ il n’y a d’inspection du travail !!!

Je quitte Freetown et je retrouve les pistes boueuses et glissantes

Je longe le littoral de la péninsule à la recherche d’une belle plage …

…pour m’y poser et surtout en profiter pour aller me baigner car depuis que je suis en Afrique je n’ai pas nagé une seule fois.

A Bureh Beach,  je vais me rattraper …

sur une belle plage tranquille qui s’entend à perte de vue.

 

Parfois pour avoir du bois sec il faut se mouiller jusqu’à la taille… si l’on veut manger !!!

J’ai des compagnons cette nuit !  un orage violent a éclaté et les chiots sont venus se mettre à l’abri sous la toile de tente.

Ah ! en Sierra Leone combien de fois j’ai entendu : » Give me money ? » (donne moi de l’argent)  ça jamais car ce n’est pas ma vision de l’aide
A la longue cela devient pénible et agaçant  parce que dès que l’on voit un Blanc cela veut dire qu’il a beaucoup d’argent !
C’est le pays où j’ai où j’ai reçu le plus de sollicitation. L’assistanat ne marche pas auprès des communautés.
Avec PLAN INTERNATIONAL nous sommes partisans du développement durable ;  bien sûr cela prend du temps mais cela fonctionne et permet aux communautés de devenir indépendantes et de ne plus avoir besoin de l’aide internationale.
Pourquoi plus la Sierra Leone que d’autres pays ? tout simplement à cause d’ONG qui durant la guerre et le virus d’ébola ont apporté la mauvaise réponse auprès des communautés en y développant  un assistanat sans qu’elles ne soient actives !
Maintenant il faut changer ces mentalités et ce n’est pas facile !!!

 

Quel contraste lorsque je passe de la piste à ça ….

l’ autoroute !!! Bon,  ici tout le monde n’a pas encore compris comment on roule dessus car il est courant de voir des voitures arriver en contre sens !!!

Petite traversée en bac pour rejoindre Matang …

Encore 60 kms de piste à couvrir et je commence à avoir des crampes !!!

Quasiment 7 h de vélo et 115 kms à travers la jungle sur des pistes boueuses pour rejoindre l’équipe de Moyamba …

…l’objectif est atteint mais le prix a payé est élevé !  j’ai des crampes partout des mollets aux cuisses jusqu’aux pectoraux !!!

Cela mérite bien un double poulet frites !!! Une petite journée à 8 000 calories !!!

L’équipe de Moyamba que dirige Ali Peter !!!

Une rencontre avec les différents partenaires de PLAN ;  le but est de fédérer et renforcer nos actions communes.

Mais ce que je préfère c ‘est aller sur le terrain, partir visiter des communautés et des écoles …

…et à tous ces enfants apporter du rêve que l’on peut réaliser grâce à un stylo !

Mon but étant toujours d’amener le maximum de filles sur le banc des salles de classes car elles n’occupent que 30 % des effectifs !

Visite de l’école des filles de Moyamba; GIRLS GET EQUAL !!! Aux filles l’égalité !!!
Là,  c’est 100% de réussite :  100 % Filles !!!

 

 

Moyamba marque la fin de la visite et la collaboration avec PLAN SIERRA LEONE. je pense que durant les trois semaines passées sur le terrain, nous avons mené des bonnes actions et apporté une autre vision du futur auprès des communautés. Merci à toutes les équipes et à mon ami Sulaiman Stom Koroma pour son travail et son accompagnement durant cette visite.

Je retrouve la piste rouge …

Toujours attentif à trouver des fruits sur le bord de la route car ce n’est pas évident…

…pour avoir des bananes. C’est le chauffeur venant avec une équipe de Freetown qui me les apporte !!! ici il n ‘y a rien !!!

Le fameux mille pattes !!!

En route vers le Libéria.

Ca va ? tu n’as pas l’impression de gêner !!! L’Europe vient d’offrir un magnifique cadeau à la Sierra Leone une route de 100 kms pour rejoindre le Libéria.

Ce projet est supervisé par Frank qui est venu d’Allemagne !!!

Un véritable billard pour pédaler malgré la pluie.

Après avoir passé toute une journée sous la pluie, j’ai comme blanchi et je me suis flétri !!!

ce n’est pas le plus grave mais je souffre de diarrhée et je suis fiévreux !!!

Les bains de boue ne sont pas toujours bons pour la peau !!! ejejejjee

Ce soir, campement au bord de la route car je n’ai plus la force d’aller plus loin !!!

Dernière journée sur les pistes Sierra Leonaise

Tantôt bonne tantôt ….

Rock N’ Roll !!!

 » TRUST IN GOD  » crois en Dieu et je rajouterai…. oublie la vodka !!!

Jendema   dernier village de la Sierra Leone sous le soleil …

….10 minutes avant que le déluge ne s’abatte !

…tout le monde aux abris. La pluie tombe avec fracas en rugissant !!!

 

En l’espace d’un court instant tout est inondé et les habitations se transforment en îlot !!!

 

Le temps passe, le temps file, parfois on voudrait le freiner  car je souhaite toujours en faire plus et voir plus mais c’est impossible. et parfois on voudrait accélérer le temps afin que les choses aillent plus vite.
Mon parcours à travers la Sierra Leone m’a conduit vers des contrées où vivent des communautés et ce sont toujours des rencontres très riches malgré les impacts négatifs de la guerre et du virus ébola. Le regard des populations se tourne vers l’avenir, il faut rebâtir le pays avec une vision futuriste. Je pense qu’au cours des trois semaines passées auprès des équipes sur le terrain nous aurons renforcé l’unité entre la fondation, les partenaires et les communautés pour améliorer au présent le futur des enfants .

A suivre



7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
Pas d'événements à venir
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+