Les quebradas du Nord Argentin ( 67 171 Kms)
-

Suite aux multiples traversées de la Cordillère des Andes au cours des trois derniers mois, j’avais besoin de souffler un peu. La pause d’une semaine à Waira m’aura permis de recharger mes batteries pour une longue « promenade » au coeur du Nord Est Argentin vers le Chili.

Je quitte mes amis Fernando et Marta de l’Hostal Waira de Tilcara où j’ai passé d’excellents moments….
et trouvé une solution à mes problèmes de crevaisons à répétition !!! les problèmes de valves furent résolus grâce à cette pince que je me suis fabriqué !!! Merci à mon Ami Boris.

C’est sous les nuages et une fine pluie que je quitte la quebrada d’Humahuaca. ( Cela faisait deux mois que je n’avais pas eu de pluie !!!)
Oups !!!! pourtant ce sont bien des Schwables mes pneus !!! j’ai tout de même réussi à effectuer quasiment 1000 bornes comme çà pour acheter un nouveau pneu !!!

Sur la route de Jujuy et Salta, les paysages changent et je retrouve les forêts !!!

Euh !!! comment je fais moi pour me diriger si le panneau ne sait pas le nom de la rue !!!

Je finis par arriver à Salta, une ville qui ne m’aura pas éblouie comme le disent certains guides,

peut être parce que je retrouve le chaos des voitures !!!

En route vers la Cuesta del Obispo
pour le moment j’ai le sourire …

mais au fur et mesure des kilomètres l’asphalte devient piste…

le ciel se couvre …

pour terminer sous la pluie avec 6 °C, les 25 derniers kilomètres d’ascension.
Par chance, de l’autre côté du col c’est un changement radical de climat, place au désert !!!
La traversée du Parc de Los Cadrones me mène vers ….

le magnifique village de Cachi, au coeur de la vallée Calchaiques.

L’architecture des façades ressemblent à celle des villages du Sud de l’Espagne.

La piste se rétrécie et ….

j’entre dans la Quebradas de las Flechas.

Entre les villages c’est l’aridité qui règne ….
je traverse des lieux isolés et abandonnés ….

tout semble avoir été abandonné, comme si les habitants s’étaient volatilisés.

Heureusement lorsque j’arrive à San Carlos, je retrouve de la vie dans la boulangerie de Franco. Nous sommes en Argentine, PLAN INTERNATIONAL n’y travaille pas et pourtant je ne suis pas un inconnu. La veille (le 25 novembre) on a célèbré le jour de la protection contre toutes formes d’abus que peuvent subir les filles et les femmes dans le pays. Sur internet certains médias ont utilisé des reportages de PLAN en Bolivie pour la campagne POR SER NINA.
Il me remercie en m’offrant ce délicieux gâteau au chocolat !!!!
Voilà ce que je peux lire : « Etre une Fille c’est Génial « . Dans chaque pays du monde les filles aspirent aux mêmes droits que les garçons. Celui d’être respectées, d’exister, celui de vivre normalement …
Au fil des kilomètres la beauté des quebradas va crescendo….
pour moi voici la plus belle…
La Quebrada de las Conchas et ses étranges formations rocheuses.
Un spectacle « grandeur nature ».
Un superbe endroit pour le bivouac ….
avec une vue panoramique au réveil !!!!

La Gargenta del Diablo.

Un cow-boy dans le Western Argentin!!!
Je vais prendre l’exemple de cet âne et me mettre à l’ombre car il fait très chaud …..
La température grimpe !!! 38 °C ça commence à être chaud !!!

Les argentins ont toujours dans le coeur les Malouines, ces îles « volées « par les anglais….

mais pied de nez aux anglais les Argentins ont pris Londres !!!!
Il en reste encore beaucoup jusqu’à la Terre de Feu !!!
mais il y a toujours une épicerie pour faire le plein de calories
et des abris de bus … pour la sieste !!!
J’entre toujours plus loin dans le Nord Ouest Argentin en direction de Fiambala la dernière ville avant la frontière chilienne.

Demain sera un autre jour ….
pour l’instant je savoure ces délicieux abricots …

face au coucher de soleil sur les montagnes qui m’attendent !!!

Je quitte Fiambala, une ascension de 200 kilomètres m’attend pour gravir le Paso San Francisco qui culmine à 4750 m.
Mes yeux vont à gauche à droite pour admirer ces magnifiques montagnes colorées.
Je suis parti pour une traversée de 7 jours, 500 kilomètres en autonomie complète. Le vélo est chargé à 80 kgs !!! pour grimper ce col cela ne facilite pas les choses.

Petite pause !!!

Le long de la route, les argentins ont pensé à installer des refuges pour les naufragés de la route pris par les tempêtes de neige ou les vents violents ( refuge KM 56 / KM 72 / KM 88 / KM 100/ KM 120 / KM 140/ KM 172)

chacun y laisse une trace de son passage. Stoppé par un vent de face terrible, j’aurai la chance d’en trouver un pour y passer la nuit.

En cours de route on m’offre eau, jus de fruits et même de me monter en haut du col. Malgré le vent de face terrible contre lequel je dois lutter, je refuse toujours. Pourquoi ??? le mot abdiquer et capituler ne sont pas dans mon dictionnaire et surtout quand je pense aux enfants qui se rendent à pied, en courant des heures pour rejoindre leur école.
L’homme a construit  » une route sur la lune « .

Je confirme, le vent souffle violemment.

Cela me laisse le temps d’apprécier les paysages.

Rien ne résiste à la force du vent.

Je passe le col du San Francisco après 20 h d’efforts répartis sur trois jours. Me voilà de nouveau au Chili mais les jambes sont vides, il n’y a plus d’énergie.

Heureusement la descente est là !!! je vais pouvoir souffler enfin …. ET NON c’est le vent qui redouble je vais descendre à une vitesse record entre 7 kmh et 12 kmh; 25 kilomètres en 2H30 !!!

La récompense est là : la Lagune Verde.

NE BOIRE PAS L’EAU !!! il suffit de regarder le corps desséché de cette vache.
Waouh il fait froid là haut !!!!

L’autre récompense c’est les thermes et ces eaux chaudes.

Ouf je retrouve l’asphalte !!!

Un peu plus loin la douane chilienne où je passerai la nuit.

 

Encore quelques efforts et un dernier col à gravir à 4300 m avant …

une longue descente de 150 kilomètres vers Copiapo avec le vent de face, bien sûr !!!!

au milieu des immenses dunes.

Une fois de plus cette traversée de l’Argentine m’aura permis de découvrir une grande diversité de paysages et d’y faire de belles rencontres. Des quebradas vers le Paso San Francisco me voilà de nouveau au Chili à Copiapo. Cette ville sera mon point de départ vers le Sud chilien.
Prochaine étape Valparaiso.
En attendant je vous souhaite bon vent ( argentin )
A suivre ….



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
11.11.2018
Route vers le Portugal
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+