La Terre de Feu ( 73 456 kms )
-

Le vent qui souffle m’apporte l’air marin venant du détroit de Magellan; c’est un air de fin de parcours qui règne à l’approche de Punta Arenas. Je sais que les kilomètres diminuent un peu plus chaque jour et que tout doucement je me rapproche d’Ushuaia et de la fin de la traversée du continent mais pour cela il me faudra braver les éléments de la Terre de Feu.

C’est sous la grisaille, la pluie et le froid que je descends vers Punta Arenas…
où je retrouve le détroit de Magellan, un lieu chargé histoire qui changea l’histoire de l ‘Amérique.
J’adore les anomalies !!! saut de haie sur une piste cyclable !!! grandiose  !!!

 

Instant nostalgie… 11 ans après je retrouve Independencia Hostal et mon ami Eduardo.!!!

 

Fernando de Magellan ….

 

qui a toujours son regard tourné vers le détroit qui porte son nom .
Il faudra un peu plus de 2 heures ….

 

pour rejoindre la Tierra del Fuego …

 

et le village de Porvenir très coloré.

 

Je le laisse derrière moi pour m’attaquer à la partie finale de la traversée américaine.

Durant une centaine de kilomètres je vais longer le détroit.
La piste ondule entre plages ….

 

et falaises.
Parfois  » la mer  » patagonienne prend des couleurs caraibes.!!! ça c’est la meilleure partie de la Terre de Feu.

 

 Je ne lutte pas contre les éléments mais tous les jours je vis avec eux.

 

La pluie froide et le vent qui me freinent rendent les journées éprouvantes surtout lorsqu’il faut pédaler 6 à 7 heures !!!
Aujourd’hui j’ai de la chance, j’aurai un toit pour la nuit dans cette estancia ….

 

le luxe  !!! avoir un poêle à bois pour sécher mes vêtements….

 

et cuisiner !!!!

 

Le tout avec vue sur la mer !!!
Que ce soit les arbres (lorsqu’il y en a)

 

ou mon drapeau, le vent souffle fort ici et il faut s’y plier.
Un climat hostile où l’homme s’accroche à cette terre pour élever du bétail.

A Cameron, je vire à gauche pour me diriger vers le coeur de l’île.

 

où les paysages s’ouvrent face à moi.

 

Le soleil couchant me fait un dernier clin d’oeil ….

 

et donne une lumière particulière.

 

Je franchis la frontière chilienne,

 

Allez  !!!! encore un effort, Ushuaia est tout proche …

 

mais sur les pistes noyées, les efforts sont décuplés.

En fin de journée quel bonheur d’être » au chaud  » dans la tente, enfin il fait 7° !!!!
Bon c’est certain que la tente est en désordre ( pour ne pas dire plus ) c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est grande et je l’apprécie lorsqu’il pleut des jours durant.

 

 en fin de journée, quel bonheur de boire un chocolat bien chaud pour se réchauffer.

 

Je franchis le Rio Grande …
et dans la ville qui porte le même nom , je retrouve Pablo pour l’ultime tronçon de route vers Ushuaia; nous avons débuté la traversée continentale ensemble et nous avons projeté de la terminer ensemble !!!

 

Il vaut mieux être à deux pour affronter les grandes lignes droites sous le froid et la pluie surtout lorsque le vent est contraire.

 

Voici ma vue durant une grande partie de la journée, une bande blanche et la roue de Pablo. A chaque kilomètre nous prenons un relais pour éviter de s’épuiser et pour protéger l’autre.

 

Le souci, le midi lorsque vous vous arrêtez pour le pique nique, trempé et transis de froid, il faut avoir un peu de chance pour trouver un feu qui vous séchera et vous réchauffera pour la suite de la route.

 

Notre étape se termine dans un petit village : Tolhuin.

 

Sa particularité : sa boulangerie cinq étoiles…
qui est associée à una Casa de Ciclista ( maison d’hôte pour cyclistes), un arrêt obligatoire pour eux sur la route d’Ushuaia où ils laissent une trace de leur passage sur les murs.
Un grand merci à Emilio pour son hospitalité et ses « facturas » et ses sandwichs
qui nous apporterons les calories nécessaires pour la dernière étape.

 

René Favaloro est un médecin cardiologue argentin célèbre pour avoir inventé la technique du pontage artérielle en 1967 (by pass). Il rendit accessible l’opération aux plus démunis par le biais de sa fondation. Lors de la crise économique de 2000 sa fondation déficitaire et l’état ne voulant pas l’aider dans son oeuvre sociale, il dut arrêter ses activités chirurgicales; celui-ci comme cri de désespoir se tire une balle en plein coeur !!!!

 

En route vers Ushuaia; la dernière ascension, le Paso Garibaldi.

 

au sommet, une super vue du Lago Escondido.

et les sommets où la neige fraîche vient de tomber.

 

Nous sommes toujours en été et pourtant la température est négative.

 

USHUAIA, 4 ans et 10 mois plus tard !!!  j’arrive à cette ville du bout monde !!! que de chemins parcourus depuis Vancouver      ( dans un prochain blog je ferai le bilan de cette traversée )
La baie d’Ushuaia.
Ushuaia face au Canal Beagle compte 70 000 habitants, c’est la ville la plus australe au monde ( si l’on fait abstraction de Puerto Williams qui compte 1500 habitants est qui se trouve sur l’île de Navarino juste en face)
Nous serons hébergés durant la semaine par Javier, le neveu de mon ami Juan de Betanzos en Bolivie. Muchas gracias querido amigo por tu ayuda !!(merci beaucoup mon cher ami pour ton aide)
La ville est connue pour sa prison .Au début quelques maisons fondées à la fin du XIX siècle servaient de « cellules » puis quelques années plus tard,
les prisonniers ont construit la prison actuelle.

 

Les conditions de détentions furent extrêmes notamment en raison des conditions climatiques.

 

Je n’aime pas les espaces réduits qui me privent de ma liberté alors ….
allons prendre l’air frais car il nous reste 23 kilomètres à parcourir pour nous rendre à la baie Lapataia

 

et conclure cette longue traversée transcontinentale.

 

Bahia Lapataia.

 

Nous faisons de notre rêve une réalité car LES REVES SONT FAITS POUR ETRE VECUS LES YEUX GRANDS OUVERTS.
Je me frotte les yeux en lisant le panneau indiquant Alaska 17 848 kms alors que mon compteur indique 73 545 kms.!!!

Ushuaia fin du monde !!! Humm pas si sûr car pour moi, ce n’est pas le point final. Mon but étant de réaliser le Tour du Monde mon voyage est loin d’être achevé. D’autres projets me trottent déjà dans la tête.

Prochaine destination  : Buenos Aires

A suivre ……



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
11.11.2018
Route vers le Portugal
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+