France / Espagne 61 573 KMS
-

Un peu plus de trois mois déjà que je suis rentré du Brésil. J’ai l’impression que c’était hier, sans doute cette impression est due au fait que je suis perpétuellement en voyage dans ma tête.
Ce qui est sûr c’est que me voila reparti sur la route. La première étape : le Pays Basque d’où sera donné le départ de mon cinquième voyage autour du Monde. Dans un premier temps, je rallierai Madrid pour prendre un vol pour la Bolivie.

Petite photo de famille avant le départ.

C’est accompagné de mon père que je quitte le petit village d’Estérençuby….

puis doucement la route s’élève à travers les forêts de chênes.

un peu plus haut, c’est dans la brume que nous franchissons la frontière espagnole.

Il est venu le temps de se dire au revoir. C’est donc seul que je descends de l’autre côté des Pyrénées.
Sur ma route je traverse les ruines d’Orbaitzeta,

Il y a deux siècles de cela, elles étaient le principal centre de production de munitions d’Espagne;

la rivière Legarza était utilisée pour sa force motrice et refroidir les machines.

Il y aura peu de transition entre la chaine Pyrénéenne et les plaines de Navarre…

où un fort vent de dos tend mon étendard, il me pousse vers un petit col …

avec des pourcentages à 8% !!!  mais après toute une journée de vélo ça pique aux jambes !!!
Par chance au sommet je trouverai un site pour établir mon premier bivouac.
Sur mon carnet de bord j’écrirai mes premières impressions.

Tout au long de mon parcours en Espagne, je vais traverser une multitude de petits villages perchés ….
où domine quasiment toujours un vieux château.
Je prends un plaisir à effectuer un petit détour pour déambuler dans ces ruelles étroites.

Il n’aura pas fallu attendre l’Amérique Latine pour retrouver les pistes!!!

Je traverse las Bardenas Reales…

une zone désertique….

où l’érosion du vent donne des formes

plutôt étonnantes !!!!

Pour moi,voyager à vélo c’est toujours prendre des chemins détournés pour découvrir autre chose.

loin des voitures c’est un réel bonheur…

même lorsque je dois pousser mes 70 kgs !!!!

Fin de journée !!! les doigts de pieds en éventail !!!

Vue du lac de la Tranquera.

Je passe Nuévalo, ces routes me sont familières et pour cause je retrouve ….
Le Monastèrio de Piedra et
la maison familiale de mes amis.
J’aurai une nouvelle fois la chance de visiter ce parc incroyable.

La Caprichosa.

La Pie Cola de Cabello.


La journée se termine par un barbecue avec toute la famille Muntadas

Le lendemain, je quitte le Monastério de Piedra avec des souvenirs plein la tête.

Je reprends ma route vers le Sud.

Dépaysement total que de pédaler au milieu de ces champs de tournesols.

Cela me donne le sourire car il fait 36 °!!!! et je cuis !!!

Mais un peu plus loin je trouverai un petit bain; c’est super rafraichissant !!!

Je traverse la partie haute du Parc du Tajo et ses bosquets de pins….

d’où sortent de temps à autre ce genre de beaux spécimens !!!

Il est 20H je viens d’effectuer plus de 7hoo de selle !!! je suis cuit, je pose mes sacoches….

et il me faudra encore un peu de force pour la monter.

Première casse, l’axe de pédalier est cassé, heureusement j’ai la pièce de rechange, il me faudra juste trouver une clé anglaise.

Plaisir pour les yeux, plaisir pour le nez en traversant ces magnifiques champs de lavande.


J’aurais pu aller à Madrid directement mais l’envie de découvrir la  Sierra Guadarrama l’emporte. Le premier col sur ma route le Morcuera à 1800 m !!!
Il fait très chaud, heureusement tout au long de l’ascension je trouve des sources d’eau bien fraîches .
Après plus d’une heure d’ascension le sommet est en vue !!!

Je descends pour mieux remonter derrière …

avec le col de la Navaracerrada.

où je passerai la nuit dans mon hôtel Robens.

La Petite Rose des Vents est prête pour la dernière étape de cette partie espagnole. Direction la capitale, avec une appréhension pour le trafic.

Après une longue descente, j’atteins la périphérie de Madrid, le but étant d’éviter au maximum les zones urbaines.

Heureusement une piste cyclable de plus d’une trentaine de kilomètres me permet d’atteindre la ville.

puis la piste cyclable de la ville !!! c’est pas du luxe çà????

Un an après j’y retrouve mon frère !!!
Soirée d’adieu avec Xavi, Manolo et Andréa
La première partie du voyage s’achève à Madrid après quelques 750 kilomètres sur les routes espagnoles. A présent je dois démonter mon vélo et préparer mes bagages pour me rendre à l’aéroport. De là, un vol pour la Bolivie et Santa Cruz pour y poursuivre mon aventure…

 Je vous donne rendez vous de l’autre coté de l’océan pour d’autres aventures sportives mais surtout humaines ….. A suivre….




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
11.11.2018
Route vers le Portugal
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+