Chili : en route vers Valparaiso (68 556 KMS)
-

Ma dernière traversée des Andes marque un petit tournant dans mon voyage puisque c’était la dernière fois que je montais si haut. Après ces 4 mois passés dans la haute montagne il me tarde de découvrir d’autres paysages et de retrouver des amis le long de la route. Ce qui fait la richesse d’un voyage c’est la diversité des paysages, des cultures mais surtout les rencontres planifiées ou spontanées.

La longue descente du Paso San Francisco me conduit vers le Désert d’Atacama et la ville de Copiapo,
une oasis au milieu des dunes où poussent des oliviers…
où je pose mes sacoches ….

chez Daniel un pasteur et Elizama.

Pour quitter Copiapo il n’y a qu’une seule possibilité : l’autoroute !!!! eh oui en vélo on dira que c’est «  »tolérer » ».

Péage gratis !!!

mais pour tout dire je suis plus à l’aise sur des routes à ma taille.

entre caillasses …

et sable je poursuis la traversée du Désert d’Atacama.

et tout ça me conduit vers …..

LE PACIFIQUE..

Cela fait 2 mois que j’avais envie de le voir.
Malgré une eau froide dû au courant Humbolt je n’ai pas pu résister à la baignade.
Je quitte Vallenar et débute une longue montée vers Domeyko sous une chaleur suffocante.

La colle d’une rustine fond !!! et se décolle une crevaison et une de plus !!!!

Sobredimension (sur dimensionné) c’est pour moi !!!

Surdimensionné comme le compteur !!!

La Caleta Hornos

Je longe la côte

Trouver un bon endroit pour camper parfois cela nécessite beaucoup d’efforts surtout lorsqu’il faut pousser le vélo dans les dunes.
mais cela vaut les meilleurs hôtels du monde !!! Robinson dans sa tente  » Robens « 

en prime un joli coucher de soleil .
Fin de journée je passe en cuisine.

Vue du sommet.
La Serena une ville que je connais pour y être passé il y a 10 ans, elle a bien changé. J’y retrouve mon ami Hector et sa famille. Hector travaille pour une compagnie chilienne, c’est un mineur spécialisé dans le forage à plus de 1000 mètres !!! Au Chili on sonde les régions pour cartographier les réserves minières. Il faut savoir qu’en grande partie ces mines appartiennent à des compagnies étrangères !! et pour moi c’est une aberration qu’un pays étranger vienne pomper les réserves de ce pays !!!
Je quitte La Serena pour prendre la route des Etoiles qui est parsemée d’observatoires astronomiques, l’un d’entre eux  m’intéresse particulièrement c’est celui de Raymond.

 
Voilà ce que l’on peut trouver sur le bord de la route : des abricots BIO
Transformés voilà ce que cela donne. Hum c’est pas bon tout çà????
Sur la route d’Andacollo, je suis prévenu, ça être va tortueux et très pentu durant 13 kilomètres :

l’Alpe d’Huez chilien ….

mais à la différence de la montée française où dans les virages on retrouve les vainqueurs cyclistes ici à chaque virage c’est une stèle pour la personne qui y a perdu la vie !!!! les accidents de la route au Chili sont un fléau !!!
La Hacienda des Etoiles se situe à 30 kilomètres de la route au coeur des montagnes.  (www.haciendadesetoiles.fr)
voici la piste pour y accéder
Pour monter là haut, il faut obligatoirement un 4X4 en rapport court!!!
J’y retrouve mon Ami pour quelques jours. Comme toujours ces merveilleuses retrouvailles passent toujours trop vite.
Nous passerons une nuit la tête dans les étoiles.

(photo de Raymond)

Longer la Cordillère des Andes entre Andocollo et La Ligua n’est pas synonyme de plat, car il y a la pré-cordillère et un chapelet de cols entre 800 mètres et 1000 mètres.

C’est certain que j’ai connu plus dur mais grimper 3 à 4 cols par jour sous une chaleur de plomb cela éprouve l’organisme

Au milieu de paysages désertiques et des cactus.
Ah je les maudis ces cactus !!!!

Il me faudrait des pneus blindés !!!!

Avant de commencer la journée, un petit café maison avec les moyens du bord !!! une chaussette (propre) comme filtre.

C’est bon je suis dans les normes. Poids 145 Kgs/ Taille 1m82 / Largeur 44 Cm.

Pause pique nique, pause fraicheur.
Première traversée de tunnel, au total il y a en aura 5.
Dans l’obscurité complète, en espérant qu’une voiture n’arrive pas au même moment. ( Voilà la vue que j’ai dans le tunnel qui mesure un kilomètre)
Cela fait longtemps que tu attends le bus ???
Ce n’est qu’une petite parcelle de panneaux solaires mais au Chili il y a des parcelles qui font plusieurs hectares. Avec certaines zones qui possèdent plus de 330 jours de soleil ce serait dommage de ne pas profiter de cette énergie gratuite.
Le soleil, un facteur primordial pour la production fruitière. A cette époque, on trouve des fruits et légumes à profusion sur le bord de la route.
Durant 1 heure, j’ai eu un compagnon !!! je crois que s’il n’y avait pas de complications douanières pour passer au Chili, je l’aurais emmené avec moi.

Rouler le long de la côte entre Papudo et Vina del Mar est hyper dangereux avec la densité du trafic. Voilà l’espace vital que l’on donne aux cyclistes !!!! 40 centimètres et les voitures qui vous frôlent !!!!
Je retrouve l’océan et ses côtes découpées.

Eh oui, je suis revenu au niveau de la mer après avoir passé plus de 4 mois en haute altitude. Oui j’avoue, je me suis dopé «  »à l’insu de mon plein gré » »… à l’EPO andins. J’ai des globules rouges à revendre !!! Le coeur est plus fort, les muscles plus oxygénés et les poumons décuplés.!!! pourvu que cela dure …
Passage à Vina del Mar et sa «  »promenade des anglais «  » mais mon but est plus loin ….
Valparaiso une ville qui me fait rêver depuis gamins..
Je me pose quelques jours au Faro Azul sur les hauteurs de la ville.

La ville est bâtie sur un ensemble de collines et les pentes y sont abruptes surtout à vélo.

Au coeur de la ville l’art est partout.

La ville possède une dizaine d’ascenseurs construits il y a une centaine d’années sur les pentes abruptes des collines

Jadis Valparaiso fut le port le plus important du continent Sud Américain.
Nous sommes le 24 décembre et c’est dur pour moi d’imaginer que c’est Noel car ici le climat chaud et ensoleillé.
Ah Père Noel tu tombes bien !!! Père Noel écoute moi bien, pour Noel je souhaiterais des bons pneus et des chambres à air. Je n’ai pas de cheminée ni de sapin mais dépose les près du cactus !!!!!

Valparaiso comme pour les grands navigateurs d’autrefois fut mon port d’attache durant quelques jours . La première étape chilienne se termine, ma descente vers le Sud du pays est encore longue et je vais continuer de longer la côte du Pacifique pour me rendre à Valdivia.

A suivre

Je vous souhaite des bonnes fêtes de fin d’année.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
11.11.2018
Route vers le Portugal
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+