Bolivie : Sur la route des Salars boliviens ( 64 668 kms )
-

Nous sommes le 11 Octobre, c’est une date importante pour PLAN INTERNATIONAL et les petites filles du monde, puisque c’est le jour de commémoration des droits des filles. Normalement nous devrions réaliser beaucoup d’activités pour célébrer l’événement malheureusement nos actions ne plaisent pas à tout le monde et tout sera annulé !!!! Triste et rageant !!!!
Cette date marque le départ d’une grande traversée de la Bolivie, de La Paz au Chili en longeant la Cordillère. Un projet très ambitieux car les pistes de cette région sont classées parmi les plus difficiles du continent mais les paysages sont réputés comme les plus extraordinaires.
Cette traversée est longue c’est plus cela qu’elle sera divisée en deux parties :
– Sur la route des Salars Boliviens.
– La traversée du Lipez.

Il est venu le temps de se dire au revoir, je quitte mon ami Mauricio et toute l’équipe de PLAN INTERNATIONAL de La Paz avec la promesse d’y revenir d’ici quelques années !!!!

Quitter La Paz ce n’est pas facile car il faut monter sur l’Altiplano à plus de 4000 mètres !!!

Des efforts que ne supporte pas le porte bagage avant qui casse !!!!!

Par chance je rencontre Wilfredo qui m’effectuera une soudure. Le hasard veut qu’il fut soutenu par PLAN pour ces études qui lui ont permis de devenir soudeur !!!!

Sur l’Alto il n’y a pas que les soudures qui chauffent ….

un bloquéo !!!! ( une grève) ce mouvement paralyse l’ensemble de la ville et par la même occasion tout le pays car c’est la route qui descend vers le Sud !!

Chaud devant !!!

Malgré le climat de violence et le chaos qui y règnent tout se passera pour moi.

Finalement, je retrouve l’immensité de l’Altiplano et sa tranquillité.

Une dernière rencontre avec une équipe de PLAN à Patacamaya.

Ah le bon moment de la journée : le p’tit déj et en jetant un oeil sur la route du jour …

qui commence avec les gamins qui se rendent à l’école parfois éloignée de plus de 10 kms !!!

En cours de route ces constructions interpellent mon regard ….

ce sont des Chullpas,

elles servent de lieu de sépulture pour les dignitaires incas.

En me rapprochant de la frontière chilienne les paysages montagneux dominent l’Altiplano….
et les formations rocheuses ont parfois l’allure de représentation humaine!!!!

Après une longue journée j’arrive au pied du volcan Sajama où je pose mes sacoches….

et je suis mort de fatigue!!!

Surprise au petit matin l’eau est congelée !!!

L’entrée du Parc de Sajama marque le début de la piste et des difficultés …

des pistes de sables et de pierres au milieu de paysages grandioses …

où vivent quelques communautés…

Vue de la face Nord du Sajama.

Oh oui, là haut il commence à faire très froid, il faut dire que je me trouve à plus de 4500 mètres !!!

et la nuit il faut impérativement trouver un abri contre le vent glacial et violent qui souffle.

Ah !!! que je suis content d’avoir mon moyeu Rohloff pour avancer dans le sable, cela m’évite de m’ensabler trop souvent.

Pédaler autour du Sajama m’a permis de découvrir les différentes facettes du plus haut sommet de la Bolivie.

Je laisse le parc derrière moi ….

direction Sabaya sur des pistes ultra sablonneuses …

où parfois il va falloir pousser le vélo !!! 1 kilomètre en 45 minutes !!! qui dit mieux !!!

La région est tellement isolée que je ne croise personne de la journée !!!!

La traversée du Rio Lauca et son eau glaciale, la berge est par endroit gelée et il va falloir traverser cette rivière à pied nu !!!!

De l’autre côté des Chullpas magnifiquement restaurées.

Des paysages immenses qui rendent l’appareil photo trop petit .

Du sable en veux tu en voilà ….
parfois il est tellement profond que je n’ai pas besoin de béquille pour que le vélo tienne debout !!!

Pile ou face …

voici l’état de mes mains après une journée sur les pistes !!!
Je ne vous cache pas que je suis content de retrouver l’asphalte même pour une dizaine de kilomètres.

Euh oui !!! je sais que je vais manger du lama ce midi. De l’abattoir à la table on ne peut pas faire plus proche!!!!
Ce soir je plante mon hôtel Robens sur le bord du Salar de Coipasa.
Préparation du repas, au menu spaghetti et thon.

Au milieu du Salar l’île de Coipasa domine les environs.

Le village de Buena Vista….
est la porte d’entrée du Salar.

J’aime pédaler sur cette étendue blanche qui ressemble à de la neige.

Ne vous frottez pas les yeux, vous ne rêvez pas !!! c’est un terrain de foot synthétique dans le village de Coipasa qui ne compte que 400 habitants !!! une aberration totale quand on sait que les maisons n’ont même pas l’eau courante et n’ont accès qu’à un puits dont l’eau est légèrement salée !!! MADE IN BOLIVIA les réformes doivent se voir !!!!
Mon élan est de nouveau freiné par une casse sur la fourche !!!!

Heureusement Victor me soudera un écrou qui me permettra de repartir de l’avant et éviter un détour de 80 kilomètres !!!

Je poursuis la traversée du Salar …

qui à la différence de celui d’Uyuni il y est difficile de rouler sur les jonctions des plaques de sel car elles sont dures.

En fin de journée le vent est tellement fort que je progresse à 8 kmh !!!! il me faut gagner une île pour pouvoir passer la nuit, Robinson sur son île !!!
Le lendemain je regagne la terre ferme. Un village fantôme …
où je poserai un peu pour récupérer des efforts pour lutter contre le vent.

Les rencontres de cyclo-voyageurs sont toujours des moments pour partager différentes expériences et échanger des conseils. Me voici avec Stefan et Cybille des suisses qui vont me faire un beau cadeau : me payer l’entrée du parc du Lipez ! UN GRAND MERCI et bonne route !!!

La première partie de mon voyage vers le Sud se termine, elle fût chargée de différentes péripéties en tout genre. C’est ce qui fait le charme du voyage, ce qui le rend imprévisible et forcément il faut s’adapter à toutes les situations bonnes ou mauvaises. De toute façon il faut toujours aller de l’avant, pour moi cela signifie le Salar d’Uyuni.
A suivre …..



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Événement à venir
11.11.2018
Route vers le Portugal
PLAN International
Facebook Google+ Google+ Google+